Fiche de présentation

imprimer la fiche

KIENHOLZ, Edward

né le 23 octobre 1927 à Fairfield, Washington, États-Unis d'Amérique ; autodidacte; 1953, s'installe à Los Angeles ; 1956,y ouvre la galerie Ferus ; 1973, enseigne à Berlin, vit à Houston et à Hope, Idaho, et cosigne avec sa femme Nancy ; 1994, meurt le 10 juin à Hope.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Installationniste - Peintre - Sculpteur

Présentation : Après avoir peint durant un court temps, des tableaux reliefs par agencement de bois, peints  de couleurs violentes à la brosse, il s'adonne, à compter de 1954, à la sculpture pop* John Doe, (1959, DMCH), solitaire parmi ses contemporains, combinant l'installation pop avec l'expressionnisme* et le surréalisme*, au moyen d'objets abandonnés, disposés théâtralement sur de grandes surfaces, George Washington devant sa charrue, (1957), mettant en scène crûment des reflets du macabre et de la sauvagerie de la culture américaine : accident de la route, The Back Seat Dodge, (1964, LACMA), reconstitution d'un bordel de Los Angeles, Roxy's, (1962, FPV) pour lequel 200m2 d'exposition sont dilapidés, d'un avortement, The Illegal Operator, (1962), d'un bar avec personnages grandeur nature, The Beanery, (1965, SMA). Au milieu des années 1960, il vend des tableaux sur plans, qui, moyennant un supplément financier, peuvent être réalisés à la demande de l'acheteur. Dans cette veine conceptualiste*, il montre aussi des toiles qui ne portent que leur prix pour seul décor, For $ 294, (1974). Il reprend ensuite la création en relief, toujours fidèle au pop mais de manière plus traditionnelle, aux dimensions d'installation*, Endless Through a Glasshouse Looking, (1980-1981, FNAC), il substitue aux anthropomorphes de récupération des figures moulées présentées en duplication, face à face de chaque côté d'une paroi de verre, les têtes remplacées par des lampes halogènes ou plus explicitement par des ventilateurs diffusant de l'air; il accompagne ses mises en scène de musique enregistrée. The Pool Hall, (1993), sur une table de billard, une femme nue dans le vagin de laquelle trois jours aux bois de cerfs tentent d'introduire une bille.

Expositions : 1955, Café Galeria, Los Angeles ; 1977, Centre Pompidou, Paris, (P) ; 1996, musée d'Art moderne et d'art contemporain, Nice, (G); 2006, Los Angeles .

R├ętrospective : 1989, Kunsthalle, Düsseldorf ; 2012, Musée Tinguely, Bâle.