Fiche de présentation

imprimer la fiche

HARING, Keith

né le 4 mai 1958 à Reading, Pennsylvanie, États-Unis d'Amérique, fils d'un dessinateur de B.D* amateur ; grandit à Kutztown ; 1962, commence à dessiner ; 1976, Ivy School of Professionnal Art, Pittsburgh ; 1977, découverte d'Alechinsky* lors d'une rétrospective au Carnegie Institute de Pittsburgh ; 1978-1979, School of Visuals Arts, New York ; 1981-1983 collabore acec LA II, ; 1982, parcourt l"Europe ; ca.1986, nombreux séjours chez Roger Nellens*, à Knokke-le-Zoute, Belgique ; 1984, travaille avec Julia Gruen ; 1986, ouvre une Pop Shop à New York, vouée aux multiples ; 1988, de même à Tokyo ; 1990, meurt le 16 février à New York du sida.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Vingt ans de moins que Penck*, cinquante huit de moins que Capogrossi*, et une inspiration proche, ainsi qu'une familiarité avec les artistes français de Figuration libre* et de Combas* en particulier. Il est issu du hip-hop*et fait entrer le pictogramme dans les musées.  L'oeuvre combat l'Etat, les mass-media, la religion, le racisme, le capitalisme
Pour décoder ceux-ci, il faut savoir que le bonhomme a tête ronde à l'aveugle et aux quatre membres arrondis, c'est tout un chacun, marqué d'une croix de St André sur la poitrine, ou le torse percé d'un ovale, qui permet le passage agressif ou fusionnel ; il est victime d'une chienne polyèdrique, toutes babines dehors, à laquelle se nourrissent d'autres humains au visage complet , mais au cerveau remplacé par un écran de T.V, avides du lait aliénateur. ; le sida est un petit serpent noir cornu sorti d'un d'un oeuf.
En Rue : 
Se rendant à l'école des Arts visuels en métro en 1978,  il remarque les emplacements publicitaires en jachère recouverts de papier noir ; il achète aussitôt des craies blanches et remplit les stations de dessins à main levée, jusqu'en 1985.  
Il n'est pas graffeur* mais artiste de rue, voulant faire oeuvre quand les autres expriment leur ego. II travaille d'un jet, sans repentir; la souplesse du geste lui est inspirée par Alechinsky*; le trait par Klee*; dont il grossit les lignes, courbes ou droites, se limitant aux contours ; la construction par Miro*. Outre ces craies, il réalise pour le plein air  Penis Study, (1978), 88 feuilles de dessins disséminées dans New York, traitant toutes du penis et des détournement de Unes de journaux, texte et photo.
En Galerie : 
De ces prédécesseurs, il fait son miel mais ce miel devenu personnel est transformé en pictogrammes dispersés et reconnaissables dans le monde entier. Remarqué par un galériste, il passe de la rue au chevalet en 1982 ; manière de parler puisqu'il affectionne, papier et bâches à oeillets. Ses pictogrammes sont agrandis ; on y trouve le bébé à quatre pattes et l'implorant en forme d'Y, des yeux en spirale, le serpent-virus, et les ciseaux castrateurs. Tout cela s'emmêle comme des formes générées l'une par l'autre. Le peintre est un sémioticien qui avec ses quelques formes redondantes parvient à les varier sans cesse. Le sujet se détache sur fond uni, mais se trouve vite emporté dans un monde de glyphes à plan unique, monde de signes primitifs s'agitant sur un espace qu'il voudrait déborder, un monde de minuscules figures, de grecques, de lettres,  en bâtonnet, (1983),
Le graphisme n'use que de points et de traits, une certaine sobriété en somme, Sans titre, (1984, MAMVP), très grande toile faite de deux formes rouges, assises et emboîtées comme une sculpture de Moore*, et remplies et entourées tout à la fois de ses "écritures" noires. Les couleurs sont limitées, (1983), jaune, noir, rouge, Sans titre, (1987), toile peinte pour les 10 ans du centre Pompidou. Il mêle parfois, aux signes primitifs, des motifs de dessin animé, Mickey ou un nain de Disney*, dans un rapprochement surprenant et ironique. Il transgresse des masques, des anthropomorphes voire des animaux , (1983-1984), et les remplit à l'émail de ses écritures. Il collabore avec Condo*, For Brion Gysin, (1985), accumulant les organes internes et les membres. Il double le premier plan en laissant voir le second, (1987,1988).
Une grande composition, The Marriage of Heaven and Hell, (1984), 7 x 11 m. en noir et blanc, décrit la main satanique passant une alliance à la main humaine. Ainsi avec un vocabulaire réduit, il renouvelle sans cesse les situations mêlant squelette, bourgeois, animal, (1987), dont chaque sujet bordé de noir, est rempli de griffonnage à l'acrylique confusionnel. Il rehausse des photos de Tseng Kwong Chi, le photographe qui le suit, ou d'anonymes, (1988, 1989), et peint sur le mur de Berlin, en 1989.
De temps à autre, une toile est faite d'un seul sujet de dimension plus importante, Dollar qui bouffe tout, 11.8.88. passant par les mains, se livrant à des acrobaties, des galipettes, un membre en érection génésique traversant le trou béant du ventre, (fruit d'un rêve prémonitoire, la nuit de l'assassinat de John Lennon, en 1980), tranchant par la vivacité de ses couleurs,
Le Sculpteur :
De grandes dimensions,  reprennent les contours fétiches, de Red Arching,  (1985) au sol, aux élévations de Stacked Figures, (1986) en primaires, ou de King & Queen, (1987) en acier corten, ou Dancing Dog, (1989) , rouge en passant par Head through Belly,(1986) en primaires, de 7,50 m. de haut. Il décore des Vase d'un mètre de haut, (1981, 1989) et leur donne l'aspect de poterie antique. Il remplit les parois de deux Containers, (1988), de pictogrammes en noir et blanc. Le Chien, (5 juin 1984), émail sur bois gravé à suspendre au mur. La Statue de la Liberté, (1982) comme la tête du David de Michel-Ange, (1984), sont recouverts de ses bâtonnets de couleur fluorescente, Sarcophagius, (1983), ou Paravent, (1983), jaunes aux motifs noirs. Il constumérise Car, (1986). Singulièrement, Mother and Child, (1987), triptyque de la Maternité. Le petit bonhomme fuit devant l'agression des boules de serpents, Sans titre, (1986)
 Les dix commandements 
Ces dix panneaux de 7 m. de haut, commandés pour le CAPC de Bordeaux en 1985, illustrent ce qu'il ne faut pas faire, et non les injonctions bibliques ; primaires et sujets isolés, comme lamain rouge qui agite un blllet de dollar O.
Auparavant
Quelques gravures du temps de Pittsburgh, énormes  et abstraites*, la figure délimitant des zones de traits.
À l'instar de Picasso, il date l'oeuvre du jour où il la réalise, et l'on peut ainsi juger combien il est prolifique.

Expositions : 1978, Center of Arts, Pittsburgh, (P) ; 1981, Lisson, Londres, (G) ; 1982, Toni Shafrazi, New York,  Arts Council, Rotterdam, et Documenta, Cassel (P) ; 1983, Biennale du Whitney et de Sao Paulo ; 1984, Biennale de Venise, et  Figuration libre, France-USA, Musée d'art moderne de la ville, Paris, (G) ; Musée d'Art contemporain, Bordeaux, (P) ; 1985, Biennale de Paris et Leo Castelli, New York, pour la sculpture ; 1986, Daniel Templon, Paris, (P) ; 2006, Jerôme de Noirmont, Paris, (P) .

R├ętrospective : 1993, Mitsukoshi, Tokyo ; 1994, Castello di Tivoli, Turin, Konsthalle, Malmö, Deichtorhalle, Hambourg et musée de Tel-Aviv ; 1995, La Caixa, Madrid, et Kunsthaus, Vienne ; 1996, Museum of Contemporary Art, Sydney ; 1997, Whitney, New-York, et Art Gall, Ontario ; 1998, Museum of Contemporay Art, Miami,San Francisco Museum of Modern Art, et musée des Beaux-arts Montréal ; 1999, City Gall. Wellington, Nouvelle-Zélande ; 2008, Musée d'art contemporain, Lyon, (P) ; 2012, Keith Haring, 1978-1982, Brooklyn Museum ; 2013, Musée d'art moderne de la ville, Paris.

Lieux publics : Fresque verticale, hôpital Necker, Paris, 1987 ; décoration d'un container du Channel Surf Club de Knokke-le-Zoute, 1988 ; Totomondo, fresque sur le mur de l'église Sant'Antonio, Pise. La Vie de Jésus, (1990), église Saint-Eustache, Paris, triptyque en bronze, patiné à l'or blanc, l'une de ses dernières oeuvres en neuf exemplaires, gravés, portant au centre le figure de l'Enfant,  .etc. etc.

Citation(s) : Il a dit :
- L'artiste moderne doit produire des images d'une façon suffisamment rapide et efficace pour rester en prise avec notre monde de mouvement perpétuel.

Archives : Keith Haring Foundation.

Succession : Fondation Keith Haring, créée eb 1989 après qu'il apprend être porteur du virus du sida, pour aider les organismes de recherche et de lutte. En 2014, assignée pour abus de certificat et non respect de  la  destination des bénéfices.

Divers : 2013, soixante cinq faux sont reirés d'une exposiion à Mimami.