Fiche de présentation

imprimer la fiche

FRÈRE, Michel

né en 1961 à Bruxelles, Belgique; meurt à Morlanwelz d'une overdose.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Au début de la seconde partie des années 1980, il peint dans une manière proche des Nouveaux fauves*, pâte épaisse, économie de couleurs éteintes, schématisation des sujets, crucifix, loups ou château fort. À compter de 1988, l'oeuvre n'et plus que matière accumulée jusqu'à créer des reliefs et la toile est mise sous verre pour obliger le spectateur, s'il ne veut pas avoir de reflets, à s'approcher au plus près. Un tondo, Sans titre (1989), rempli des beiges de la glèbe, avec au ommet un arc de ciel. Viennent des figures vineuses, Sans titre (1990), suivies de toiles de 2 m_ et quelques centimètres d'épaisseur d'huiles sur papier marouflé, sorties directement du tube, un tapis végétal d'une série intitulée Barbizon (1992, Ce Leroy* du paysage abstrait* oeuvre dans la matérialité, la monumentalité et la modulation chromatique. Les ciels ne peuvent qu'être d'orage, sur la plaine ou sur la mer, Constable England (1993). Dans les vallons rocheux, on peut sentir la callasse sous la semelle, Sans titre (1994). Lorsque l'épaisseur se réduit, les gestes s'affirment. À la fin des années 1990, il montre sous un ciel chaque fois changé un bout de colline noire, gravé à l'ente, qui permet, au travers du serpenté cresé, d'apercevoir les couches multicolores sous-jacentes. Le sculpteur est, nécessairement, de la même famille. Un bloc en forme de poire à la Louis-Philippe révèle, lorsqu'on tourne autour de lui, un profil, en quelque sorte caché, Le Cochon (198); ses travaux se suivent, anthropomorphes ou zoomorphes, blancs ou recouverts de couleurs meurtries, larves gigantesques se traînant.

Expositions : 1984, Palais des Beaux-Arts, Charleroi (G); 1985, 2002, Baronian, Knokke-le-Zoute et Bruxelles (P); 1988, Salon de Motrouge; 1991, Pamela Auchincloss, New York (P); 1995, Renos Xippas, Paris (G); 1999, Vidal-Saint-Phalle, Paris (P); 2000, Durand-Dessert, Paris (P).