Le Delarge, le dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains

Fiche de présentation

T. Ernest
né en 1943 à Mons, Belgique ; homme à tout faire ; 1978, se consacre à l'art ; vit à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Cacher son nom, en retenir l'initiale pour l'emboîter comme un taquin (tiens le mot commence par T !), en composer une toile unique en couleurs primaires, le vert étant pasteurisé vers l'émeraude et s'inspirer ce faisant de la série Thira, (1979), de Brice Marden*; entretenir le mystère sur le passé antérieur à 1978, date de son entrée en art, c'est réussir déjà à moitié la démarche conceptualiste* en se distinguant des prédécesseurs. Il se singularise en recourant à l'ironie; projetant sur un support des dessins humoristiques du XIXe siècle qui traitent des artistes ou de la peinture, il y introduit SA toile, ajoutant ainsi au sarcasme premier le sien propre. Vendant des inscriptions pleines de satisfaction, à faire courir le long d'une cimaise au plafond, comme Montaigne en avait dans sa librairie, Ernest T. regard droit devant lui pour éviter ses contemporains qui lui font une haie d'honneur, (1985). Une boîte ronde, paraphrase Manzoni* Sang d'artiste, (1985),.
Il est de ces contestataires du marché de l'art qui ne le refuse pas, tant s'en faut. Il date de 1963 à 1996 des dessins humoristiques aux calembours primaires : C'est giboyeux là-bas? Non, par là c'est Orléans, qu'il agrandit aux dimensions de bâche murale. Toute bêtise étant pourfendue.

Expositions : 1982, Le Marais noir, Paris ; 1997, Mamco, Genève, (P) ; 1992, 2010 , Gabrielle Maubrie, Paris, (P).



© 2012 - ledelarge.fr
Le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains
Avec le soutien de la fondation XYZ