Le Delarge, le dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains

Fiche de présentation

O'KEEFE, Georgia
née le 15 novembre 1887 à Sun Prairie, Wisconsin, États-Unis d'Amérique ; 1898, cours particuliers de dessin ; 1901, Sacred Heart Academy, Madison ; 1905-1906, Art Institute de Chicago ; 1906-1907, Art Students League, New York ; 1908-1912, renonce à la peinture pour se consacrer à la publicité ; 1912, se remet à peindre ; 1913-1916, enseigne à l'université de Virginie ; 1916-1918, chef du département d'art au West Texas State Normal College ; 1918, vit avec le photographe et galeriste Alfred Stieglitz*; 1924, l'épouse ; 1929, s'installe à Taos, Nouveau Mexique ; 1971, perd la vision centrale ; 1973, commence à modeler la terre ; 1975, s'installe à Santa Fe, Nouveau-Mexique, et recommence à peindre avec un assistant, Juan Hamilton ; 1986, meurt le 6 mars à Santa Fe.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculptrice

Présentation : Dès ses débuts, en 1915, dessins, aquarelles et huiles ont ce relâché et cette souplesse venue de l'Art nouveau*, Special nº 9, (1915, DMCH). En revanche, exceptionnelleent, First Drawing of the Blue Lines, (1916, NGA), est d'un dépouillement minimaliste*, avec ses deux verticales dont une brisée, sur horizontale ; de même Sheld and Old Shingle, (1926, St Louis Ar Museum), en noir et blanc ressemble à un souffle ascendant à la Marrey.
Plus habituellement, le très gros plan peut, pour l'oeil, se confondre avec la non-objectivité. Elle se saisit d'une section de la réalité et l'agrandit à la dimension d'une toile de chevalet après l'avoir épurée et s'en être approchée au plus près. Tout en restant précise, elle recherche un certain flou, celui d'une astigmatie non corrigée, d'une macrophotographie pas tout à fait au point. Et sa palette est toujours lumineuse en ne refusant pas l'usage du noir qui met en valeur le chromatisme. Lorsqu'elle titre une oeuvre, Blue Music, (1919, AIC), Abstraction, (1926, WM), ou Patio with Black Door ,(1955, MFAB), ce ne sont que des détails grossis avec minutie : on n'est loin ni de l'abstraction*, ni du précisionnisme*. Dans Black Abstraction, (1927, MET), il n'y a qu'un moment d'hésitation, il s'agit bien d'une bille blanche dans la jointure repliée d'un bras ou d'une cuisse. En 1925, des vues de New York allient les grandes structures des gratte-ciel à des motifs ornementaux, plots de lumières ou voiles de brume aux réminiscences symbolistes.
Elle s'intéresse aussi aux fleurs (1924-1932), qu'elle reproduit à une échelle plus grande que nature, The White Calico Flower, (1931, WM), en soulignant l'ambiguïté érotique de certaines que l'on peut lire comme un postérieur féminin avec son vagin, Gray Line with Lavender and Yellow, (1923, MoMA). En revanche, Nature morte au verre et pomme, (1927, PMA) est d'un classicisme total tandis qu'avec The Lawrence Tree, (1929, WAH), l'arbre vu de la base, avec son sommet en nuage noir sur ciel étoilé, est aux limites de la non-figuration*. Ce qui la retient dans les arbres, les montagne, les crânes d'animaux, ce sont les lignes souples qu'elle excelle à transposer.
De 1952 à 1958, elle est saisie d'intérêt pour le surréalisme*, et ses toiles montrent un seul objet, feuille, échelle ou os, Pelvis with Moon, (1943, Mus. Norton, West Palm Beach), dans un univers dépouillé à l'extrême, de surfaces qui sont murs ou ciel. Elle atteint l'abstraction avec Morning Glory with Black, (1962, CLMA) ou Sky Above the Clouds, IV, (1965, AIC), 7,5 x 3,5 m, qui malgré le titre pourrait se référer aussi bien à des pavés dégressifs d'une chaussée romaine qu'à des nuages réduits à la même forme et s'enfuyant devant la ligne d'horizon.

Expositions : 1915, National Arts Club, New York ; 1917, Gal. 291, New York ; 2002, Made in USA, Bordeaux, Rennes et Montpellier (G).

Rétrospective : 1927, Musée de Brooklyn ; 1966, Houston.

Musées : Phillips collection, Washington; Art Institute, Chicago ; Museum of Fine Arts, Boston ; Musée Georgia O'Keefe, Santa Fe, avec 1200 peintures, aquarelles, pastels, dessins de 1914 à 1982.



© 2012 - ledelarge.fr
Le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains
Avec le soutien de la fondation XYZ