Le Delarge, le dictionnaire des arts plastiques, modernes et contemporains

Fiche de présentation

YAHIAOUI, Kamel
é en 1966 à Alger, Algérie ; 1987-1989, Beaux-Arts d'Alger ; 1988, s'installe en France ; 1990-1991, Beaux-Arts, Nantes ; 1991, de Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Après avoir usé de supports traditionnels, il part à la recherche de matériaux de récupération qu'il modèle et sur lesquels il peint des figures humaines et animales obsédantes. Ces matériaux ont tous un lien fût-ce indirect avec les sujets traités, des figures. Ainsi de Femme allongée, (2005) qui est encadrée dans une boiserie de lit ; Pardon, je suis en deuil, (2005), visage de femme voilée entouré de fils électrique barbelés. Esprit libre, il pourfend sans éclat, toutes les déportations, celle des algériens en Guyane en 1971 comme celle des juifs durant la seconde guerre mondiale, ces derniers sont peints sur des jerricanes datés de 1943 ou de 1945, Déportation, (2005). Qu'il ait pensé à ces derniers lui vaut un tir de barrage d'une certaine presse algérienne qui le considère comme sioniste. Dans la même série, Carrefour divin, (2005), montre un crucifié en réserve sur une peau de mouton entourée d'étoiles de David. Sa palette ne quitte pas les bruns et les beiges, dans une dominante ocre. De là des silhouettes venues d'une persistance rétinienne, noires sur papier bi marouflé sur papier à la cuve, (2008).

Expositions : 1990, Musée Adzak, Paris, (P) ; 1993, Institut du monde arabe, Paris, (G) ; 1994, Centre culturel algérien, Paris (G) et 2006, (P) ; 1996, Université des sciences, Marrakech, (P) ; 1997, Dudelange, Gd Duché ; 2008, Musée des arts derniers, Paris, (P).



© 2012 - ledelarge.fr
Le Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains
Avec le soutien de la fondation XYZ