Fiche de présentation

imprimer la fiche

RICHTER, Hans ( Johannes Siegfried Richter, dit )

né le 6 avril 1888 à Berlin, Allemagne ; 1902-1906, études d'architecture ; 1908, académies de Berlin et de Weimar ; 1914, mobilisé; 1916, blessé de guerre, arrive à Zurich et y rencontre le groupe dada*; 1919-1933, vit à Munich ; 1921, prmier film ; 1927, contraint de quitter l'Allemagne; vit aux Pays-Bas ; 1941, émigre aux États-Unis; enseigne à l'Institute of Film, New York City College ; 1962, revient en Suisse ; 1971, naturalisé américain ; 1976, meurt le 1er février à Minusio, Locarno ; 2011, sa succession est dispersée par Cornette de Saint Cyr à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Avant son séjour zurichois, il conjugue expressionnisme*, Kurfurstendam, (1911, Cà Rusca, Locarno) et cubisme*, comme l'avait fait le futurisme*. Du cubo-futurisme*, eussent dit les Russes, Anarchiste Schulz, (1916, KZ). Homme bleu, (1917, KZ) joint le chromatisme du Blaue Reiter* au graphisme à la serpe de Laethem-Saint-Martin*. Progressivement, le visage se dissout, Portrait visionnaire, (1916, mus. cantonal, Lugano). D'autres portraits, à l'encre de Chine, ne retiennent que des aspérités ou des creux comme s'il s'agissait d'un pochoir, Hans Korray, (1916, KZ). Il continue dans cette voie, de manière non-figurative - tout en en expérimentant d'autres -, Automne, (1917, KZ) ou Triptyque gris, (1957, Cà Rusca), l'horizontalité grisée traverse en zigzaguant la verticalité. Dada lui fournit l'occasion de se singulariser par des "rouleaux" de papier qi allongent des images automatiques*, abstraites et lyriques. Quant au chromatisme, il traque l'accord des rouges et des verts, l'effacement de leurs contours, la vibration de la lumière. Toutes ces recherches vont le mener au métier de cinéaste abstrait, de 1933 à 1960, par lequel il tente de réaliser la synthèse de l'espace et du temps; sans pour autant abandonner totalement la peinture, Ni main, ni pied, (1956), collage et encre. En 1960, il revient exclusivement à la peinture et à une abstraction* géométrique, soit plane, Le Pour et le Contre, (1968, Cà Rusca), proche du Vasarely* des années 1950, ou Grand Dymo, (1973, Cà Rusca), noeud de rubans flottants sur le vide, soit en relief d'art construit* Sans-Titre Dymo, (1970 Cà Rusca).

Expositions : 1916, Berlin; 1917, Corray, Zurich, (G); 1939, Bâle, (G).

R├ętrospective : 2001, Museum of Modern Art, New York ; 2014, Centre Pompidou, Metz.