Fiche de présentation

imprimer la fiche

PLATTNER, Karl

né en 1919 à Malles Venosta, Haut-Adige, Italie ; 1930-1934, cours élémentaire et gardien de troupeaux ; 1934-1937, apprenti peintre en bâtiment, rencontre un peintre à fresque qui l'initie;  1939-1946, enrôlé dans l'armée italienne, puis prisonnier de l'armée soviétique,  est autorisé à peindre ; 1947-1950, études à Florence, Milan et Paris ; 1952-1966 vit successivement à Rio de Janeiro et São Paulo ; à Bologne et Paris ; à nouveau au Brésil; à Bolzano et Tourrettes-sur-Loup ; à Milan ; à Paris et Cipières, Alpes-maritimes ; 1986, se suicide par pendaison le 8 décembre, à Milan; est inhumé dans son village natal.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Une fresque de 1956, à Bolzano, schématise la ville en un rectangle, avec transversale de bâtiments géométrisés, d'une touche et d'une palette cézanniennes; aux deux côtés, des allégories de la ville, labour et viticulture, dont les figures marquent déjà la filiation avec le XVIe allemand et son tragique. Non seulement ses personnages, fussent-ils des enfants, sont tourmentés, avec leur face ravagée prématurément, mais ils se trouvent dans l'impossibilité de communiquer : des femmes à leur balcon parlent chacune dans le vide, des fauteuils, inoccupés, sont posés pour éviter tout contact. Le temps est arrêté. La mise en page subtile, faite de quelques plans syncopés, de diptyques suggérés ou d'un jeu de miroirs dépolis qui renvoient les personnages non à eux-mêmes, mais à leurs homologues, crée un espace ouvert et articulé sur une fenêtre sans châssis, et la matière a la beauté et les miroitements de la laque, Sans titre, (1974-1979, Chambre de commerce de Bolzano). Ses fonds, nus, fournissent un champ plus vivant que les créatures minéralisées, enfermées dans leur mutité. Il faut en rapprocher son compatriote et cadet, Cremonini* qui lui emprunte. Il a une importante production de graveur, tantôt plus illustrateur à la Holbein ou à la Durer, tantôt plus créateur, reprennent  les thèmes désespérés de ses huiles.

Expositions :

1951, Corso, Merano ; 1975, Théâtre Oblique, Paris.

Lieux publics : 1956, fresque, Conseil provincial du Haut-Adige, Bolzano.