Fiche de présentation

imprimer la fiche

STRBA, Annelies

née en 1947 à Zug, Suisse; vit à Richterswil, Suisse et Melide, Espagne.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : Installationniste*, elle érige des mémoriaux à sa famille. Statiques en couvrant les murs d'agrandissements de photos désuètes, et dynamiques en projetant simultanément plusieurs vidéos* prises dans le cercle des intimes. Cette video à laquelle elle vient tardivement, Max, (1997), ou l'absurde de la vie quotidienne, avec unité de lieu, une cuisine mais succession de temps et d'action : ce qu'on y fait depuis 20 ans. Depuis lors toutes ses images sont tirées de ses films, imprimées au jet d'encre sur toile ou sur papier, dans un flou qui trahit l'origine et qui semble le célébrer, Paris, an XIII, (2000, MNAM),  en noir et blanc, ensuite en couleurs. A compter de 1999, elle se lance dans des videos urbaines, projetées en bandes superposées, découpées en carrés, aux couleurs glissantes qui donnent l'impression d'un clignotement perpétuel du site. C'est New York, (1999, 2001), Paris, (1999), Berlin, (2000), Venise, (2001). La prise de vue se fait généralement d'un bateau pour touristes et elle exagère les défauts naturels, flou de la figure "mangée" par l'environnement, Salomé, (2003), une sorte de Vuillard* de la photo, surexposition, couleurs écoeurantes. Elle explore la nature, monatgnes et fleurs et les traite, toujours en numérique avec un résultat diversifié. La trame apparait au point qu'on la confond avec une touche de pinceau; au contraire, la trainée de celui-ci empêche toute référence à l'informatique; enfin, telle image, avec son flou fait croire à la peinture. (2006).

Expositions : 1990, Kunsthaus, Zurich, (P); 1992, Weisser Elephant, Berlin, (P); 1996 Mois de la photo, Palais du Tau, Reims, (G); 1997, 2004, Almine Rech, Paris, (P); 2006, Alain Le Gaillard, Paris, (P).