Fiche de présentation

imprimer la fiche

EL ANATSUI, Tsiatsia

né en 1944 à Anyako, Ghana ; 1969, diplômé de l'université Khumasi, Ghana ;  1975-2000, enseigne la sculpture à l'université de Nsukka, Nigeria ; 1980, résidene à Cummington Community, Massachusetts .

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Plasticien

Présentation : Peintre, sculpteur, artiste de plein air*, auteur d'actions*; tout l'oeuvre est un métissage de l'inspiration nègre et de la technique occidentale.
Il commence par modeler la terre Pots cassés,(1976-1982), et recollés, métaphore de la société africaine, et à traiter le bois récupéré  en ville, de plateau ou de tiroirs qu'il disloque.
En 1998, il ramasse un sac poubelle rempli de capsules  ce qui devient son matériau et fait sa réputation depuis lors, capsules métalliques et autres récupération de petites pièces métalliques.
Dès 1998, il se sert des capsules les malaxe pour en faire des carpettes. Ancient Wall,
(1999) est constitué de nombreuses pièces de métal perforé, récupération assemblée sur une armature invisible, sorte de Cheval de Troie, ou Sasa, (2004, MNAM), immense draperie chatoyante comme un Klimt* faite de récupération de métaux utiitaires, tube de dentifrice, p.ex., agrafés à ce point ample qu'elle peut recouvrir provisoirement la facade de Burlington House à Londres.
Open Market,
(2004), déploiement d'ordinateurs portables ouvert avec sur la base comme sur l'écran, des publicités collées.Les grandes draperie n capsules servent à orner des façades, deviennent imposant'es installations*, Red Blocks, (2010) à Londres, Paris ou Amsterdam.

Expositions : 1989, Magiciens de la terre, Paris, (G) ; 1990, 2007, Biennale de Venise ; 1995, Skoto Aghahowa, New York, (P) ;  1998, 2005, October Gall. Londres, (P) ; 1998, itinerante au Japon, (P) ; 1999, Champs-Élysées, Paris, (G) ; 2013, Brooklyn Museum, (P).

R├ętrospective : 2012, Museum of Ontario, Torponto.