Fiche de présentation

imprimer la fiche

DENKER, Winnie

née en 1940 aux Etats-Unis d'Amérique, d'origine danoise ; 1958, s'installe à Paris.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Photographe

Présentation : La Tour Eiffel, (1986-2004), décriée autrefois, est une dentelle qu'il faut savoir regarder. Le meilleur point de vue est dessous, à égale distance des quatre piliers, en levant la tête de nuit vers son sommet. éclairé qui devient un Diamant, (2001). C'est un des points de vue qu'elle adopte; mais au delà de cette image magique, elle la photographie en détails sous les vêtements de couleur dont l'éclairagiste Pierre Bideau la pare. Dan la nuit, elle n'est plus que jet de cochenille ou de jaune indien qui frise le doré. Elle la saisit sous des angles inhabituels et se coule dans les parties non ouvertes au public révélant ainsi des vues inaccessibles au commun. Elle n'oublie pas les détails, comme la machinerie ou la plaque technique. Elle la transfigure par ses ektas 20 x 25 quelle fait tirer en formats imposants allant jusqu'à 160 x 240, en gardant la précision des images.  Elle prend des vues urbaines nocturnes, les applique sur un caisson lumineux après avoir gratté dans le cliché les endroits d'où pourrait sourdre la lumière et c'est l'artificielle qui joue maintenant à la place de celle des fenêtres vidées, (1975). Entre 1991 et 1997, elle est chargée par l'Unesco de reportages sur les sites classés au Patrimoine de l'humanité, ce qui l'amène à Saint-Pétersbourg comme à Constantinople ou au Caire.

Expositions : 1976, Phenix, Mississipi, (P) ; 1986, Fondation Mona Bismarck, Paris, (P) ; 2004, 2011, Espace W. Paris, (P).