Fiche de présentation

imprimer la fiche

ACKERMAN, Paul

né le 17 septembre 1908 à Jassy, Roumanie ; 1912, habite Paris ; doctorat en droit et, avant la Seconde Guerre mondiale, académie Fernand-Léger* ; 1940-1945, citoyen français, il est emmené en captivité ; 1981, meurt le 13 mars à Paris ; 1984, son atelier est dispersé par Maître Robert, à Paris.

Type(s) : Artiste

Présentation : Lorsqu'il revient de captivité, il est figuratif. À partir de 1954, il est non-figuratif* et ce, pendant dix ans. Il superpose à des tissus de lumière la grille de graphismes écrits avec une fantaisie à la Miró* ou une rigueur à la Klee*, La Fournaise Breughel en Italie, ou cent vingt papiers froissés, remis à plat, dont les plis son accentués par la couleur, de quoi rendre les Alpes, avec un minuscule bonhomme qui cherche à les franchir. Des portraits-charge aussi, quatre-vingts consacrés à des célébrités de Bach à Bonnard. Partant d'un portrait réel, il lui impose, à la verticale et au centre du visage, un miroir, obtenant ainsi la réflexion angulaire ; si l'on manœuvre le miroir, on obtient des effets déformants, yeux écartés ou rapprochés, front brachy- ou dolichocéphale, etc.
On estime l'œuvre à 3 500 numéros.

Expositions : 1947, Creuzé, Paris ; 1970, musée Galliera, Paris (P).