Fiche de présentation

imprimer la fiche

MARTIN, Henri

né le 5 août 1860 à Toulouse, Haute-Garonne, France ; 1877, Beaux-arts de Paris ; 1885, naissance de René Martin*, enseigne aux Beaux-arts de Paris ; 1918, élu membre de l'Institut ; 1943, meurt le 13 novembre à La Bastide-du-Vert, Lot ; 2012, 42 toiles sont dispersées par  Rennes-Enchères.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Rêverie automnale, (1900) draine encore le symbolisme. Adepte du neo-impressionniste* , on le voit, dès Autoportait, (1885, musée de Boulogne-sur-Mer), faire éclater la touche. Plus tard, il n'hésite pas à se servir du pointillisme pour y contenir le symbolisme, Autoportrait, (ca.1912, ORS), Vue de Saint Cirq Lapopie, (1913), en couleurs brumeuses, ou Etude pour les Champs-Elysées, (1939, musée de Cahors). Les figures virginales, mythiques ou de premières communiantes sont parmi ses sujets récurrents. Il est peintre officiel, auteur de grandes décorations murales. La Bastide-du-vert, ( ca.1910),  facture expressionnisante* par la force des couleurs contenues, frôlant le Fauvisme*, Le Faucheur, (s.d).

Expositions : 1880, Salon des artistes français, Paris ;  1910, Georges Petit, Paris, (P).

Rétrospective : 1935, Petit Palais, Paris ; 2008, Musée des Beaux-arts, Bordeaux.

Musées : Musées de Cahors, Douai et surtout Bordeaux.

Lieux publics : 1886, Hôtel de ville de Paris ; 1898, Le Capitole, Toulouse ; 1908, La Sorbonne, Paris ; 1920, Conseil d'Etat, Paris ; 1932, Monument aux Morts, Cahors.