Fiche de présentation

imprimer la fiche

LEVY, Ra'anan

né en 1954 à Jérusalem, Israël; 1975-1979, Beaux-arts de Rome et de Florence; 1980-1982, histoire à l'université hébraïque de Jérusalem; 1982-1984, résidence aux beaux-arts d'Amsterdam; 1987-1989, travaille à Paris; 1989, se partage entre Paris et Tel-Aviv.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il traite de sujets récurrents non en séries mais alternativement. Et d'abord les très misérabilistes lavabos de son atelier, (1983 à 1987) ; gris, sales, avec des objets flottants, instruments ou éponge. Il s'attaque ensuite à un détail de son atelier, une tache de couleur ou un tas de pigments, bleu, rouge jaune, sans plus, (1989-2004) ; prenant du champ, il peint sur un seul plan l'encombrement de son atelier, et les flaques d'eau qui y trainent, quelques images, mais surtout des pots de couleurs et des pinceaux, rangés dans l'encombrement de ce qu'il titre, Eléments essentiels, (1993-2006) et qui culmine avec Vallée, (2006), avec cette fois, une fausse percée vers l'extérieur, l'entrée reflétée dans un miroir posé au milieu du surencombrement. Retour au sordide avec Bouche d'égout, (1997-2003) au niveau du caniveau, menacée d'engorgement. Il passe aux nus féminins, académiques, même si les positions sont variées et suivent une ligne géométrique; ils sont rendus au pastel comme les draps, Lit défait, (1994-2000), ou Marteau sur l'oreiller, (2000-2001), étude du poids et des plis qu'il suscite. Il est aussi portraitiste. Les femmes sont classiques, une moitié du visage ombrée, (1993-1994), les hommes sont traités selon la crudité de la Nouvelle Objectivité*, Autoportrait, (1994-1996), à l'exception cependant de Autoportrait, Londres, (1999), où l'artiste peint, torse nu, au lit, de manière classique si ce n'est la pose. Il pratique aussi le portrait par l'eau-forte et son Autoportrait, (2006) est saisissant, masse noire dans laquelle luisent le blanc des yeux, vue de trois-quart et remplissant les trois-quart de la feuille, repris L'Atelier de Gulliver, (2009) ; de même technique, de nombreux portrait de A.Sh. (1989-1993). Enfin, le plus original avec ses ateliers, ses pièces vides, (1996- 2006) qui lui sont motif à multiplier les plans, portes, miroirs, dans une pâte laiteuse. Il ne quitte jamais son atelier et son confinement, tanière des exilés.

Expositions : 1987, 2003, Gordon, Tel-Aviv, (P) ; 1991, Rabello, Zürich, (P) ; 1993, 2003, Kalman, Londres, (P) ; 2006, Musée Maillol, Paris, (P) ; 2009, Pièce unique, Paris, (P) ; 2011, Musée Maillol, Paris, (P).

R├ętrospective : 2006, Musée Maillol, Paris.