Fiche de présentation

imprimer la fiche

LAMERS, Kiki

née en 1964 à Nimègue, Pays-Bas; 1998, diplômée des Beaux-arts de s'Hertogenbosch ; 1992, de la Rijkskademie, Amsterdam ; 2000-2004, séjourne en Auvergne; réside aux Pays-Bas; 2005, condamnée pour corruption de mineurs par la Cour de Riom ; vit à Rotterdam.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Depuis la naissance de son premier fils en 1994, elle photographie des enfants nus dont les siens et ceux de ses relations; jusqu'en 2004, elle accumule 8000 diapositives. Sélectionnant certaines d'entre elles, elle les projette sur la toile et les peint librement. Durant son séjour en Auvergne, elle est dénoncée par le laboratoire chargé de développer et se trouve assignée pour images "lascives et obscènes"; elle est condamnée par le tribunal de grande instance de Cusset, Allier, à 8 mois de prison ferme; elle interjette appel devant la Cour de Riom. Sa peinture n'a rien de pornographique, traitée qu'elle est d'un pinceau expressif, dans le style de sa presque compatriote, Marlène Dumas, Pop Girl, (s.d.). Chair peu aguichante, sur fond nu, dépouillée de tout érotisme. Durant l'attente de l'arrêt, elle ne photographie plus que des visages. Et se limite à ceux-ci. Les situant dans une gamme de gris-rose, Girl's Head on Pillow, (2001), de gris crépusculaire, Widow, (2006), ou ajoutant une discrète couleur à son travail photographiste* Sans titre, (2008), ou Sleep, (2009). Il émane de ces portraits une tristesse retenue qui renvoie à certains peintres symbolistes.

Expositions : 1993, 1995, Bloom, Amsterdam, (P) ; 1999, CRG, New York, (P) ; 2002, 2007, Annet Gelink, Amsterdam, (P) ; 2003, Ghislaine Hussenot, Paris, (G) ; 2009, Institut néérlandais, Paris, (P).

R├ętrospective : 2003, BAFS 5, Genève.