Fiche de présentation

imprimer la fiche

GUERRIER, Raymond

né le 3 janvier 1920 à Paris, France ; typographe; 1952, se consacre en autodidacte à la peinture ; 1955, s'installe à Eygalières, Bouches-du-Rhône ; 2002, décède.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Ouvrier photograveur, il commence à peindre des quartiers parisiens industriels désertés, puis des sujets religieux, insistant sur les détails. Les natures mortes se limitent souvent à un seul sujet, un poisson, un crâne, vigoureusement découpés. Retiré dans les Alpilles, en 1955, il découvre la nature, devient paysagiste et confirme sa vocation expressionniste* amorcée en 1953. Pendant vingt ans, il peint en géométrisant et en favorisant le noir, le gris, l'olive et le beige, ou les bruns, les ocres et les jaunes sourds. Il simplifie ses compositions, les prive de perspective, et cerne ses sujets de noirs épais. De 1974 à 1977, ce sont des années de transition : il réduit de plus en plus ses sujets à des formes de droites,  Fleurs,(1977) et prépare les années suivantes durant lesquelles, il continue à titrer ses toiles qui sont pourtant des abstractions* géométriques, sans doute venues, pour lui, de la Plage, du Piano ou de l'Idole noire. Dès lors, ce sont des géométries fortes, articulées en un bloc ou superposées, sur un fond dépouillé, dans les rouges et les gris dominants, bordés d'olive, laissant courir une ligne serpentine en leur sein, ou sans limite, frappés de deux horizontales, Masque dogon, (1982). Il peint de rares portraits qui ont avant tout valeur documentaire, sa Grand-mère, en 1934, ou Pierre Brasseur, en 1956.

Expositions : 1947, Salon des Indépendants, Paris ; 1952, Stiebe, Paris, (P) ; 1953, Redfern, Londres, (P) ; 2007, Sabine Vazieux, Paris, (P).

R├ętrospective : 1962, Musée de l'Athénée, Genève ; 1973, Centre culturel, Aubagne;  1974, Château, Châteauneuf ; 1978, Centre municipal, Martigues ; 1988, Chapelle du Grand Couvent, Cavaillon ; 1990, Fontenay-le-Comte ; 1996, Florence-Besset, Flassans-sur-Issole.