Fiche de présentation

imprimer la fiche

DAMIANO, Bernard

né en 1926 à Cuneo, Piémont, Italie ; académie Alberti, Cuneo ; s'installe à Nice ; 2000, meurt à Cueno.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Un expressionniste* venu du Midi. La chose est rare et l'artiste ne met aucun frein à sa démesure. Si les paysages se contentent d'être vivement brossés, les figures, au milieu dès les années 60, étalent, étirent leur pathétique. Femme au buste dénudé, (1965), grimaçante, ou Nu allongé (1978), petit visage et long bras, articulés sur un torse mafflu qui emplit presque toute la toile. Une Madeleine nue, tendant le bras vers une vanité, une Descente de Croix qui s'apparente à une danse de mort, sont sculptés dans la pâte qui s'entasse en cercles et lignes issus de la pression du tube. C'est l'application du matériau en relief qui crée la forme. Avec une spécificité de coloris, celle des roses et des améthystes dominant qui surprennent associés à ce graphisme sauvage, accentué encore par les plis de la toile marouflée sur support de jute. Quelque temps auparavant, la peinture a moins de reliefs en ayant tout autant de tragique, La Vierge au manteau rouge, vieille putain qui montre seins et ventres flétris, à l'allure fantomatique goyesque.
À côté de ces peintures religieuses nues, Résurrection, (1986) ou Annonciation, (1992). Les nus féminins sont agités par un délire génésique, à la De Kooning*, dans une épaisseur à la Leroy*, lisibilité en plus ; la mort n'est jamais éloignée. Éros et Thanatos. Pathétique de la condition humaine dans les affres de son temps.

Expositions : 1958, Longchamp, Nice (P) ; 1960, Salon d'Automne, Paris ; 1965, Maison de la culture, Moscou (G) ; 1966, Bernheim-Jeune, Paris (P) ; 1992, Depypere, Furnes, Belgique (P) ; 1993, Palazzo della Provincia, Cuneo (P) ; 1996, Pascal Odille, Paris, (P).