Fiche de présentation

imprimer la fiche

BABOU, ( Théo Christian Baboulène, dit )

,né le 27 juillet 1946 à Villeneuve-sur-Lot, Lot-et-Garonne, France ; Beaux-arts de Bordeaux ; enseigne aux Beaux-Arts de Bourges ; vit à Paris et à Beaugas, Lot-et-Garonne avec Eliz Barbosa* ; 2005, meurt le 7 mai d'un cancer.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Jouet d'enfants ? Non, demeures frontales, acrylique sur toile détourée, froideur et distance des pavillons, repris aux diverses provinces de France, "pour faire couleur locale", Normandie, (1972) ; plutôt catalogue de promoteur immobilier ironique et, en cela, proche du pop* ; et toujours dans le même esprit, Installez-vous aux commandes, (1973), qui pourrait être issu d'une publicité de jardinerie.
A compter de 1974, il traite par série, les détails architecturaux qu'il met en page de manière explicite, lanterneaux de zinc du XIXème ou Gargouilles (1980-1981) médiévales, d'un réalisme minutieux ; il s'approche du précisionnisme*; le plus souvent couleur sur couleur avec variation des teintes, Amortissement de dôme (1974) ou Balustrade sur fragment (1978). Il modifie la présentation de ces détails et les rend presque invisibles, en les enfouissant dans sa peinture au point de provoquer une double lecture : à première vue on croit voir quelque tenant de l'Hard edge* ou du minimalisme*, limité à deux couleurs ; puis, en maintenant le regard, on aperçoit des arcades romanes, un cloître gothique, les arches d'un viaduc, les détails d'une tauromachie, en diptyques séparés d'un triangle extrêmement aigu de lumière ; dans l'un des panneaux, il reprend au stylet trempé dans l'autre couleur, les formes imperceptibles quoique précises, Arya Sofia, Istanbul (2001). Modifiant son point de vue, à compter de 2002, il peint Clusters, il donne vie à des cartes au 1/2500è, les reprenant à l'acrylique et laissant apparaître la bourgade isolée avec les minuscules quadrangles de leurs habitations, Mon papier (2004).

Expositions : 1971, Salon de la jeune peinture, Paris ; 1973, Rencontres, Paris, (P) ; 1974, Abay Dois, Porto, (P) ; 1977, 1991, Krief, Paris ; 2003, Hervé Lourdel, Paris, (P).

Rétrospective : 1996, Domaine de Lescombes, Eyzines ;1998, Caylac ; 2004, Villa Tamaris, La Seine-sur-Mer.