Fiche de présentation

imprimer la fiche

AÏNI, Philippe

né le 22 juin 1952 à Bordeaux, Gironde, France; père brocanteur, d'origine algérienne; 1965, apprenti pâtissier à La Lande-de-Fronsac; 1976,commence brusquement à peindre et abandonne la pâtisserie; 1986, s'installe à Douai; 1996, vit à Évreux.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : D'un expressionnisme* poussé, il déforme les corps, les amalgame, les contorsionne, accentue les rictus, dans une pâte grise rehaussée de carmin. Si Portrait, (1979) emporte des réminiscences picassiennes *, il s'en libère rapidement, Philichrist, (1982). En 1984, il peint en relief, sur des toiles à matelas remplies de bourre mêlée à de la colle de poisson, de sorte que l'on songe à un bas-relief. En 1994, il recouvre d'acrylique de vrais moulages. En 1996, il crée en porcelaine une suite de sanitaires anthropomorphes. Ses peintures en relief, frontaux et verticaux, ont une tonalité gothique. Les visages sont long comme les membres, étirés de manière pathétique ou grotesque comme des larves-échalas se traînant dans l'humanité. Le corps féminin est désarticulé en membres détachés qui sont assemblés en inversant les parties, bras et jambes échangés et confiés à la cramique. Il se sert également de moulages pour des peintures en relief, Descente de croix, (ca.1990) est saisissant, avec ses protubérances concaves, de jambes, de bras, de torse peint en blanc et rose sanglant. Art paillard et mystique, comme le chapiteaux médiévaux caractérisés par le grouillement d'humains, d'animaux et d'hybrides, Modestie, (1994), ou comme dans les "danses de mort" des mêmes cathédrales, La Chorale, (1993). Le Banc, (2000) - d'hommes ou de harengs?- confirme et la technique et l'inspiration. Plus il avance dans le temps, plus ses reliefs deviennent filiformes, les corps étiques grisâtres rehaussés de rouge, grouillent en rosaces, en amas, en noeuds de têtards. (2005) ou en portement de croix, L'Outrance, (2005), dans lequel le bois du supplice est surchargé de toute une foule hurlante.

Expositions : 1978, Château-Fronsac (P); 1980, Diapason, Bordeaux (P); 1984, palais des Congrès, Paris (P); 1991, musée d'Art moderne, Copenhague (G); 1988, 1993, Oil d Boeuf, Paris (P); 1999, 2002, Les Singuliers, Paris, (P); 2006, idées d'artistes, Paris, (P).

Lieux publics : 1990, fresque en reliefs de 13 x 7 m, église Saint-Michel de Flines-lez-Râches, (Nord).