Fiche de présentation

imprimer la fiche

KULMER, Ferdinand

né le 25 janvier 1925 à Cap-Martin, Alpes-Maritimes, France ; père croate et mère aristocrate de l'Empire austro-hongrois ; 1938, commence à peindre au château de Cernik, Croatie, Yougoslavie ; 1942, Beaux-Arts de Budapest ; 1946-1950, de Zagreb ; 1961, enseigne aux Beaux-Arts de Zagreb ; 1998, meurt le 16 novembre à Zagreb.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre

Présentation : Il a essayé toutes les manières croisées sur la route de sa arrière. De 1960 à 1966, il pratique l'abstraction* informelle d'un muraliste*, bien qu'entre 1961 et 1962, il soit expressionniste* abstrait à la manière de Soulages*. De 1965 à 1967, il plie la toile, l'imbibe de couleurs qui en deviennent géométrisées t les frappe de larges signes sinisants. En 1970-1972, il aligne des taches de couleurs bonbons anglais, en double de chaque côté de droites superposées. De 1975 à 1983, il couvre la toile de mètres rigides dépliés, frappés de fortes zébrures noires qui vont devenir personnages stylisés à la Keith Haring*, marqués d'yeux et de bouches dentées béantes; le graphisme se miniaturise en pliages de serpentins multicolores sur des fonds peints qui assurent la profondeur. À compter de 1982 à 1987, il vient au néo-expressionnisme*, celui de la trans-avant-garde* d'abord, celui des néo-vénitiens ensuite, tracé en cartilages emboîtés et ondulants, à la manière de Garouste*. En 1988, nouveau virage vers un néocubisme* avec plus que des allusions à Picasso* puis au Léger brillant du tubisme.

Expositions : 1952, gal. Moderne, Zagreb ; 1959, Greuze, Paris.

R├ętrospective : 1991, Paris Art Center, Paris.