Fiche de présentation

imprimer la fiche

EVARISTO, ( Matias Estivill Montane, dit )

né le 24 juin 1923 à Torre del Espagnol, Tarragone, Espagne ; gardien de chèvres ; 1939, fuit la guerre civile pour la France ; 1940, interné à Bergerac en tant que sujet étranger ; 1941, prisonnier des Allemands, s'évade ; 1945, s'installe dans les environs de Lyon, commence à peindre en copiant au Musée des Beaux-arts ; 1956, s'installe à Vallon-Pont d'Arc, Ardèche ; atteint de la maladie d'Alzheimer ; 2009, meurt brutalement le 6 mai.

Type(s) : Artiste

Technique(s) : Peintre - Sculpteur

Présentation : Ses figures hallucinées, massives, d'art brut*, La Piéta, (1954), tout de noirs, ou visages carmins dans lesquels les dents sont prêtes à mordre plus qu'à rire, Enfant, (1956), dégagent un sentiment de puissance. Il crée ou ressuscite un monde visionnaire dans lequel la mort n'est pas éloignée, Toreador, (1958), aux yeux creux de vanité, Le Couple, (1958), ou dans une palette devenue cendreuse, Jeune fille, (1971), Visage douloureux, (1973) dominant un amas de petits crânes. Dans l'une et l'autre palette il donne des Autoportrait, (1997) aplat écarlate et chapeau de trouvère ou (1982), pèlerin du bout de la route. La Chambre des falaises, (1994), mêle une tête couronnée, pas encore décharnée et des crânes de catacombes qui voudraient encore parler.
Sa peinture non-figurative est, si l'on peut dire, classique dans le genre,Gouache, (1957) ou Paix cristalline, (1989), teintée d'un surréalisme qui ne doit rien à quiconque.
Sa sculpture épouse la courbe du bois, dégrossi, recueille des pierres volcaniques creusées rudimentairement en masques ou moule des visages en terre ou en plâtre. I

Expositions : 1955, 1961, Gal. Bellecour, Lyon ; 1971, Kelkheim, Allemagne, (P ); 1975, gal. K, Lyon, (P) ; 1980, Musée Ham, Lübeck.

R├ętrospective : 1958, Maison des Princes, Pérouges, Ain ; 1996, Villeurbane ; 2015, Musée des Beaux-arts, Lyon.